Motifs de consultation

Le bilan neuropsychologique, ou test psychométrique, ou bilan psychométrique, est conseillé pour les enfants et adolescents, dans les situations suivantes :

  • Test de QI  enfant, Test de QI adolescent, Test de QI adulte (quotient intellectuel), Test psychométrique, Bilan psychométrique
  • Difficultés d’apprentissage en milieu scolaire, ou difficultés scolaires, ou retard des acquisitions scolaires
  • Lenteur observée à l’école, besoin de comprendre l’origine de cette lenteur (retard d’acquisition des apprentissages, troubles cognitifs, inhibition cognitive et/ou comportementale, TDA, etc)
  • Troubles cognitifs spécifiques (dysphasie, dyslexie, dysorthographie, dyscalculie, dysgraphie, dyspraxie ou trouble d’acquisition de la coordination) afin de confirmer une hypothèse diagnostique
  • Suspicion de trouble déficitaire de l’attention, avec ou sans hyperactivité (TDA/H), difficultés d’attention, difficultés de concentration, difficultés d’attention/concentration
  • difficultés comportementales qui interférent avec les apprentissages scolaires
  • Suspicion ou diagnostic de retard intellectuel
  • Suspicion ou diagnostic de précocité / haut potentiel intellectuel
  • Suspicion ou diagnostic de trouble du spectre autistique(TSA)
  • Syndromes génétiques
  • Prématurité, ou antécédents pendant la grossesse/l’accouchement
  • Epilepsie ou antécédents d’épilepsie

Le bilan psychométrique ou neuropsychologique peut également aider un enfant et ses parents à mieux se situer sur le plan cognitif et intellectuel, et ainsi permettre une orientation plus adaptée au profil cognitif de l’enfant.

Le psychologue spécialisé en Neuropsychologie va évaluer le potentiel cognitif global de l’enfant en premier lieu, afin de déterminer au mieux le fonctionnement cognitif de l’enfant, en prenant en compte son développement psychique, émotionnel, et comportemental.

L’accompagnement psychologique vise à aider l’enfant ou l’adolescent, concernant une difficulté psychologique ou comportementale, passagère ou persistante, ayant un impact négatif sur sa vie quotidienne. La demande peut émaner des parents, ou du jeune lui même. Le suivi s’appuie sur l’application de thérapies cognitivo-comportementales (TCC), visant à améliorer le comportement-problème de l’enfant ou l’adolescent dans sa vie quotidienne. L’application de ces méthodes intègre souvent la famille et l’entourage du sujet, et demande la participation active du sujet.